CONSEILS POUR RÉALISER
UNE BANDE DÉMO IDÉALE

Conseils

Conseils généraux

 

  • Prénom et nom de l’artiste en ouverture sur fond noir ;
  • Citer les noms des titres/réalisateur.rices/productions en surimpression sur les extraits de films ;
  • Pas d’extrait de captation scénique ;
  • Attention à l’importance de la première minute (la plus regardée) ;
  • Le plan d’ouverture de la bande démo doit être sur vous de façon à ce qu’il n’y ait pas de doute sur la personne
    (éviter les champs-contre-champs en ouverture avec une personne avec qui on pourrait vous confondre) ;
  • Éviter l’utilisation de musiques additionnelles ;
  • Privilégier une durée courte
    (mieux vaut 1 minute 30 d’extraits de bonne qualité plutôt que 3 minutes d’extraits de qualité inégale) ;
  • Indiquer le contact à la fin (au moins une adresse mail).

Nous avons posé la question suivante aux directeurs et directrices de casting qui travaillent en région Occitanie :
Pour vous, qu’est-ce qu’une bande démo idéale?

Agnès Alberny
Personnellement, c’est 3 minutes maximum. En bonne qualité bien sûr (son, éclairage et image).
Rythmé.
Pas de musique d’introduction, pas de musique en fond. Pas de photos glissées entre deux extraits, pas de séquences théâtrales. Surtout pas un court métrage ! Montage simple.
Quelques extraits en télévision, cinéma, publicité en dernier. Avec le nom du réalisateur ou de la réalisatrice, et le titre du projet si possible (conseillé mais pas obligatoire). On doit pouvoir RAPIDEMENT voir ce dont est capable le ou la comédien.ne. SI POSSIBLE des intentions différentes…
La bande démo doit donner envie de rencontrer la personne !
J’aime bien qu’il y ait la taille de la personne mais pas l’âge. Les nom, prénom et coordonnées personnelles et le numéro de téléphone de l’agent.
Patricia Guyotte
L’idéal pour moi est de voir un.e acteur.rice en plan taille et poitrine, bien éclairé.e, dans un cadre avec de la profondeur de champ. Le.la voir marcher en plan large également.
Le jeu, la mise en scène, le montage doivent être sobres de façon à pouvoir voir, et la personne, et le.la comédien.ne. Surtout pas de sketches et ce que j’appelle des “pitreries” !
Pas de musique si possible.
Éviter toutes surenchères qui viendraient parasiter l’appréciation du jeu.
Je pense qu’il faut 2 minutes minimum. Il faut cependant se donner le temps, dans le sens où il faut permettre, au directeur ou directrice de casting, d’entrer dans ce que vous êtes en train de lui montrer. Et donc un crescendo dans le rythme.
J’aime bien les dialogues. À deux personnages ou plus. Avec des situations de rupture dans le ton, dans l’attitude, la démarche.… Voir tout de suite un.e acteur.rice pleurer, s’énerver ou crier n’est pas l’idéal. Un crescendo également dans les émotions.
Martin Le Gall
Pour moi, une bande démo idéale, en plus de tout ce que vous avez listé (voir ci-dessus) :
– ne doit pas excéder 2-3 minutes maximum ;
– doit comporter des extraits les plus variés possible afin de montrer plusieurs registres de jeu (comédie, drame, etc.) ;
– les extraits vidéos issus de stage, formation de jeu devant la caméra sont à éviter, car, sortis du contexte, ils ne sont souvent pas très qualitatifs.
Sophie Nardone
Je dirais que la bande démo idéale n’excède pas 3 minutes 30. Qu’elle doit montrer différents visages du ou de la comédien.ne, qu’elle puisse me donner envie de le.la voir jouer dans des rôles auxquels je n’aurais pas pensé pour lui.elle, à la vue de ses photos et à la lecture de son CV.
Il doit y avoir un bon rythme. Les séquences doivent être professionnelles. Nous devons y voir l’acteur.rice et peu ses partenaires. Ne pas intégrer de séquences trop datées. Il vaut mieux éviter les scènes de théâtre, ainsi que les séquences tournées en amateur. Une démo de 2 minutes de qualité et percutante vaut mieux qu’une démo de 5 minutes… parfois ennuyeuse.
© Languedoc-Roussillon Cinéma 2019